Projet européen de formation de bénévoles associatifs s'occupant de réfugiés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Projet européen de formation de bénévoles associatifs s'occupant de réfugiés

Message par Michel Antoine le Mar 19 Jan - 12:01

Introduction : Je suis persuadé que la Commission européenne va chercher à mettre en place des projets facilitant l'insertion des réfugiés dans ses Etats membres. Il est hautement probable qu'elle va mettre en place des projets pilote avant de prévoir des appels d'offre.

C'est ce qui avait été fait dans les années soixante-dix pour le programme jeune travailleurs (devenu depuis Leonardo, puis pour le programme Comenius (échange de lycéens en Europe). Dans ces deux cas, EFIL avait proposé ses services à la Commission qui lui avait confié un projet pilote (qui généralement s'étend sur deux ou trois ans). Le financement est conséquent (centaines de milliers d'euros, voire plus). Il suppose de mettre en place un projet incluant plusieurs pays européens.

Dans les deux cas, EFIL avait travaillé avec les organisations AFS intéressées. Dans les deux cas, AFS VSF avait monté ce programme avec les AA intéressées.

Je propose que l'on suive la même démarche.

But : former des formateurs pour accompagner les candidats au statut de réfugiés (ainsi que ceux qui l'ont obtenu) dans leur insertion dans leur pays d'accueil. De multiples manières : En abordant tous leurs sujets de préoccupation : emploi, santé, éducation des enfants, acquisition de la langue, création d'entreprises, compréhension des codes et des valeurs du pays d'accueil. Dans ce schéma, qui ferait intervenir plusieurs associations, AFS VSF traiterait de la partie interculturelle (en adaptant les activités interculturelles qu'elle fait pendant ses orientations).  

Public : Des bénévoles associatifs venant de plusieurs pays européens (au moins trois) et d'associations telles que  France Terre d'asile, la Cimade, l'ordre de Malte... dans le cas français, les associations correspondantes dans les pays retenus, et les organisations AFS nationales concernées.

Le format est à définir dans un premier temps avec EFIL et les autres associations nationales AFS. J'imagine pour l'instant quatre semaines de séminaire dans quatre pays différents, regroupant à chaque fois une centaine de personnes, dont vingt formateurs (en prenant l'exemple de ce qui a été fait récemment en Alsace, ou pour les Volunteer Summits). Cela me paraît gérable si l'on définit le projet un an à l'avance. Bien entendu, tout repose sur le volontariat. Aucune AA ne serait obligée de participer si elle ne le souhaite pas.  

Financement et ressources humaines : Le projet présenté à la Commission prévoira le financement de postes de salariés dans les pays participants. Ce financement sera plus important pour AFS si nous assurons la coordination du projet.
Des financements nationaux pourraient par ailleurs être recherchés.

Une AA pourrait porter le projet de séminaire, avec l'aide du siège, de la commission réfugiés et d'autres bénévoles d'autres AA souhaitant à titre individuel rejoindre le projet.  

Dans une autre variante, AFS VSF pourrait, au niveau national , porter le projet.

Idées : C'est un projet ambitieux, mais réaliste, qui implique des relations publiques à la Commission et peut-être au Parlement européen, des cofinancements européens et nationaux. L'intervention d'EFIL n'est pas obligatoire, mais elle permettrait d'accélérer le processus.  

C'est un projet qui pourrait avoir des retombées très importantes pour l'association, tant au sein du système AFS européen qu'à l'extérieur. Il implique de mettre en place une coordination d'associations s'occupant de réfugiés,ce qui permettra de nous faire connaître à l'extérieur (avec les retombées possibles sur les départs et les accueils). Il nous obligera à créer des formations à l'interculturel d'une à deux journées (en adaptant, mais aussi en évaluant ce que nous savons faire).

La coopération avec d'autres associations est primordiale. Elle nous fera gagner beaucoup de temps. Elle nous permettra de ne pas réinventer l'eau tiède, et surtout elle nous apportera une connaissance du monde des réfugiés que nous n'avons pas actuellement.

La coopération avec d'autres organisations AFS dans d'autres pays sera très enrichissante. Quel bel exercice interculturel de prendre conscience des codes et des valeurs dans plusieurs pays européens et dans les pays dont sont originaires les réfugiés !  

Au sein d'AFS VSF, il entraînera un dialogue entre notre commission et la commission pédagogique, mais aussi avec la commission développement du réseau.

Note finale : Dans tout projet de cette envergure, il y aura des différences entre le premier jet et ce que nous réaliserons. N'hésitez donc pas à proposer des modifications et à me pousser dans mes retranchements.

Bien entendu, ce projet de long terme est compatible et complémentaire avec tous les autres projets.

Michel Antoine

Messages : 48
Date d'inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum